Bienvenue !

Liste des ouvrages :

 

TOUS LES CHEMINS NE MENENT PAS A ROME

2011 : Edition L'Harmattan

 

L’article de Wikipedia en français sur l’anarchisme chrétiens (lien) cite un certain nombre de penseurs connus : Léon Tolstoï (1828-1910) , Teilhard de Chardin (1881-1955),Ammon Hennacy (1893 – 1970), Théodore Monod (1902-2000), Emmanuel Mounier (1905-1950), Jacques Ellul (1912-1994), Jean Cardonnel (1921-2009), Ivan Illich (1926 - 2002). On pourrait aussi penser à la belle indépendance d’un Charles Péguy (1873-1914), à la rébellion d’Alfred Loisy (1857-1940) contre son Eglise, etc.

A BATONS ROMPUS

2012 : Pp Editions (Provence Poésie)

 

Pénétrez dans le monde de "Milou"

Un poëte qui survit à l'érosion comme sa montagne tout pétri de contradiction.

Pasteur anti-clérical, anarchiste pieux, 

militant pacifique pratiquant les arts martiaux.

L'auteur vous entraine au pieds de ses sommets qui fon jaillir des avalanches d'alexandrin pour enfoncer l'esprit de clocher...

Dans un train d'enfer, plongez-vous dans ce réalisme troublant quand même !

REBELLE : POURQUOI PAS ?

2013 : Pp Editions (Provence Poésie)

Replongez dans le monde de Milou.

Un sourire, un ami, c'est toujours la fête quand on les retrouve.

Toujours plein de contraditions, mais fidèle à lui-même :

Rebelle, c'est un titre de noblesse !

Un coup de Mistral vous entraîne à travers l'histoire

D'Antigone à Simone Weil... au pieds du mur !

La magie du verbe sabre la langue de bois

Sur les pas de Stéphane Hessel avec "ceux qui marche contre le vent"

Pour que le monde survive...

Pourquoi pas ?

DEBOUT LES MORTS

2014 : Pp Editions (Provence Poésie)

Replongez dans l'univers de "Milou".

Avec le sourire de l'ami, la fête des mots brave le temps...

Toujours prêt à retrouver ses copains, avec ce rebelle le souffle du mistral vous emporte de nouveau à travers l'histoire et ramène vers nous des héroïnes et des héros de Vercingétorix jusqu'à Mandela.

La magie du verbe sabre encore la langue de bois sur les pas de Stéphane Hessel pour que les morts soient re-suscités..

 

Emile MIHIERE, que ses anciens amis appellent Milou à cause de la grande amitiés qu'il proposait à tous a 93 ans et il publie son 4ème livre.

Sa passion pour la justice sociale, la fraternité entre les hommes, sa lutte permanente contre toutes les oppressions, les inégalités,; les exclusions; Sa recherche d'une vérité libérée des tabous, des dogmatismes, de toute pensée unique, se reflète dans ces pages.

La poésie, lui semble la meilleure façon de chanter la gloire de ceux qui sont les modèles de sa vie. Poésie en vers de mirliton, mais à son âge, on compte mal le nombre de pieds. D'ailleurs Milou n'a jamais eu le temps de s'attarder à peaufiner ses diatribes : l'amour du prochain est pressant.

 

A nouveau, il fait appel aux hommes et aux femmes du passé dans l'élan desquels il se reconnait et dont il a toujours partagé le combat : le prophète Jérémie, Spartacus, Vercingétorix, Marguerite Porète la béguine brûlée vive à Paris, Olympe de Gouge qui disait que si les femmes ont le droit de monter sur l'échafaud, elles ont bien aussi le droit aussi de parler, Rosa Parks qui déclencha la révolte des Noirs, et aussi Judas l'innocent, Jérôme Savonarole, Abd-el-Kader...

Cela se discute, il est vrai, mais c'est chacun qui est ainsi appelé à se situer parmi les justes de notre histoire.

Gilles CASTELNAU.

LA BIBLE et après ?

Un rebelle revisite la bible.


L'aile du mistral vous entraîne pour un vol vers le soleil.

Depuis la création jusqu'au féminisme avant l'heure, sur les pas de Stéphane HESSEL avec "ceux qui marchent contre le vent"

 

JESUS SANS AUREOLE

2016 : Pp Editions (Provence Poésie)

 

Milou a sollicité le scientifique pour préfacer ce livre, mais la science n’a strictement rien à dire des religions et des croyances diverses.

 

Si le scientifique n’a rien à dire ni à penser des religions, l’homme, lui, est en droit de répondre à la demande d’un ami, “curéprêtrepasteurprotestant”, marginal qu’il veut être et qu’il est, parfois consciemment excessif et provocateur, mais toujours infiniment respectueux de l’autre, des plus faibles, des rejetés institutionnels car sans voix et sans pouvoir.

 

Toute institution cherche des pouvoirs et les défend toutes griffes dehors, mais le pouvoir corrompt : les institutions ecclésiales ne font pas exception.

Il faut alors que des voix s’élèvent pour leur rappeler leur raison d’être, leur vocation de pauvreté et de service : Milou est une de ces voix indispensables et vitales.

 

Finalement, comme le dit Milou dans l’un des ses poèmes : si Dieu n’existe pas, tant pis pour lui !

 

Pierre